De notre envoyé spécial en Inde, un mini reportage sur les motos qu'on peut y voir circuler
LML Limited, Kanpur, India
"Freedom"
La companie LML a été crée en 1984. Elle fabrique des scooters et des motos de faible cylindrée. La production mensuelle est de 20 000 unités.

LML est aujourd'hui présent à travers le monde dans une quarantaine de pays, et rencontre un énorme succès plus particulièrement en Europe et aux Etats-Unis avec le 125 DLX concurrent direct de son jumeau le Vespa 125 PX de chez Piaggio.
Cette espèce de marche-pied est très utile pour les Indiennes, porteuses de sari et qui montent en amazone.
Transport en commun !
J'imagine la tête de nos gentils CRS voyant passer cet équipage !
Hero Honda Motors
"Passion Plus"
Hero, qui construisait des vélos à l'origine est devenue, sous licence Honda, le plus gros fournisseur de l'Inde en matière de petites cylindrées devant Bajaj.
La gamme Hero Honda : Achiever, CD Down, CD Deluxe, Glamour, Glamour-Fi, Karizma, Passion Plus Pleasure et Super Splendor.
Ils n'ont pas chômé sur les noms !
Ci-contre, un Sadhu sur une CD Down et... pieds nus !


TVS Motor Company
"Star"
 Troisième fabricant de deux-roues motorisés en Inde derrière Hero et Bajaj,
parmi les dix premiers dans le monde.

La gamme TVS : Apache, Centra, Fiero F2, Scooty Pep +, Star (photo), Super XL, Victor.
Le scooter pose moins de problème à ces dames vétues de sari, mais elles portent hélas de plus en plus de jeans... Américanisation...
BAJAJ
"Discover"

Deuxième producteur de l'Inde derrière Hero.
772 519 unités construites en 2008-2009, une augmentation de plus de 25%.
BAJAJ
"Pulsar"

La gamme : Avenger, CT 100, Platina, Discover, Pulsar, Wave, Wind 125.
BAJAJ
"XCD 125", un nouveau modèle. (?).
BAJAJ
"AVENGER"

La plus longue de toute les motocyclettes en Inde : 1475mm.
Elle a un moteur de178,6 cc, celui de la Pulsar, augmenté à 200 cc en 2007. Elle a remplacé l'Eliminator qui avait un moteur Kawasaki et qui était beaucoup plus chère.
Même les biquettes veulent piloter une Bajaj !Yamaha "Enticer"
123.7cc 4 temps, inconnue à ma connaissance en France.
Le scoot : ça penche trop ces engins là ! La solution, dont certains feraient bien de s'inspirer, est sur les photos...
RAJDOOT 175
Évolution de la DKW 125 RT allemande, gonflée à 175 cc.

Fabriquée en Inde par Escort Group
Rajdoot a construit aussi de 1983 à 1990 une copie sous licence de la Yamaha RD 350 dont la production s'est arrêtée au Japon en 1970.
Elle devait sans succès concurrencer l'Enfield Bullet 350
.
ROYAL ENFIELD
" THUNDERBIRD"


346 cc, mono cylindre quatre temps soupapes en tête, refroidi par air.
À ma connaissance, elle n'est pas importée en France.
La mythique Royal Enfield Bullet
ROYAL ENFIELD
"BULLET"
Dans sa version "classique" à moteur "fonte", la Bullet est née en 1948 à Redditch (UK) où elle a été fabriquée jusqu’en 1962.
 Cette première Bullet est motorisée par un monocylindre de 346 cc refroidissement par air qui délivre environ 18 CV à 5750 tr/min
1953- Apparition de la Bullet en cylindrée 500 cc.
L’assemblage de 350 cc Bullet en Inde débute en 1955 alors que parallèlement, la production anglaise perdure jusqu’en 1962.

En 2000, la firme Enfield-India Ltd récupère le droit d’apposer le nom de Royal-Enfield sur ses Bullet.

Ci-contre, un pare jambe jalousé par certains...

- Un très bel article sur les "Bullets" de 1948 à 1962.
- Un autre article sur les "Bullets India".
- Le Site dédié aux Royal Enfield.

cliquez sur les liens
De belles sacoches metalliques signées "Enfield"
Et pout finir, la Bullet "Ferrari" !